Résidents de la rue

Dès mon jeune âge, la rue a été pour moi une grande source d’inspiration.

Travaillant sur Lyon, j’ai pu rencontrer et même quelques fois sympathiser

avec des personnes qui vivaient dans la rue.

J’écoutais les histoires de chacun, des parcours de vies souvent douloureux, difficiles, mais riches d’expériences vécues.

 

Quelques années plus tard, arrivé à Rennes l’appareil photo en main,

j’ai voulu réaliser des images sur ces vies afin de témoigner de leur humanité et des réalités de leurs existences.

 

Depuis trois mois environ, je travaille sur un reportage qui m’a amené à partager le quotidien des “résidents de la rue”.

Ces personnes sont sans domicile fixe et vivent dehors la plupart du temps.

 

Leur vie est partagée entre les contraintes quotidiennes évidentes et une aspiration à la liberté;

marginalité souvent subie, parfois choisie.

Les jours passés à leur côté m’ont permis de voir que, bien que démunis,

ils ont un grand sens du partage, de la fraternité, de la solidarité,

et font de leur liberté “dépouillée” un simple Bonheur.

 

Mes photographies racontent ces moments partagés, entre la rue et les squats,

entre mendicité et vie en communauté.

Baignés de culture urbaine, artistes du “street art”,musiciens ambulants,

jongleurs, etc, sont les baladins de notre époque.

 

L’écoute et la compréhension de ces personnes sont pour moi des valeurs humaines.

Le monde actuel nous isole les uns des autres et nous conditionne,

nous ne voyons plus la vie autour de nous.

Ces hommes, ces femmes ont fait le choix de vivre autrement.